Guoyerlie

11 janvier 2012

Merçi.

Tu n'en sais rien, et sans doute tu ne le sauras jamais mais tu m'as apporté énormément.

A l'heure où j'étais bien incapable de me mettre en colère, tu as réussi à mettre le feu aux poudres. Ca faisait quoi? 3ans au moins que j'en étais incapable. Où j'ai laissé chaque personne me marcher sur les pieds sous-prétexte qu'elle aussi, avait du vivre quelque chose de difficile.

Ce n'est pas toi qui m'a forcée à adopter ce comportement de lavette, d'Amélie Poulain et de bien pensante. Mais tu m'en as libéré et même si aujourd'hui je ne sais toujours pas faire la différence entre les extrêmes, je te remercie.

 

 

bonnepoire_tida2

 

 

Si Hier, je n'étais que celà, petite chose incapable de dire non même face à l'absurdité, la méchanceté, l'idiotie et même face au masochisme que ça me demandait d'accepter, aujourd'hui c'est terminé.

Dis-moi combien je suis égoïste si ça te chante, combien je suis méchante, et combien tu ne me reconnais plus: Ca m'est égale.

 

 

 barbie3

 

Si mes pulsions ressemblent à ça actuellement, tu peux te rassurer, elles ne sont pas tournées contre toi mais plutot contre cellui ou celle qui aurait encore l'idée de me considérer comme une chose. Toi tu ne me considères plus ;) Et puis j'serai ravie de te croiser un de ces jours. Alors tu vois, tu peux être soulagé :)


16 août 2011

Qui m'aime me fuit...

Je te déteste toi et tes bras si cajoleurs. Toi et tes sourirs à me faire tomber à la renverse.

Toi et tes fichus regards silencieux qui me font comprendre que j'ai déjà perdu la partie.

Je ne te rappellerai plus, je l'avais dis. Oublié, mis dans un tirroir, jeter aux ordures.

                           va_te_faire_foutre_5

 

Mais montrez-moi du doigt messieurs-dames.

J'ai envoyé un sms...

Posté par guoyerlie à 12:01 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , ,
23 avril 2011

Les pelleteuses ou le principe du calendrier de l’avent au pays de la fraise.

Armées de ma pelle et mes jolies bottes fleuries, c’est accompagnées de 3 copines que je me suis rendues à la chasse aux œufs nouvelle génération : La chasse aux sextoys organisée par l’entreprise Belge « Softlove » originaire de la région.

Dans une prairie à Wépion etaient enterrés plusieurs centaines d’accessoires pour adulte dans de petite parcelle predecoupees à la manière des petites cases d’un calendrier de l’avent.

224881_2015050017075_1268569649_32522066_8174650_n 

Imaginez-moi gentiment appuyee pelle à la main contre la petite barrière avec  400 demoiselles aussi emballées que nous par ce concept original. Bien des filles avaient emporté avec elles un soutient masculin. Les dames à la bêche, les hommes au bar pour encourager leur moitié à déterrer le sacré Graal.

Après moultes explications et demonstration, le jeu pu commencer :

3….2…..1…. GO

Les règles du jeu sont simples :

-          1 lot par personne.

-           Pas de dispute ni de coup de pelle. Même par accident et dieu ce que c’était tentant.

-          Pas de crepage de chignon ni de bousculade pour voler le lot d’une autre participante.

Au top, la ruee vers l’or à commencé.

Tel des demineurs nous nous sommes mises à creuser, tâter le sol, (prier Jésus ?), courir partout, suivre à la trace le jeune homme aidant armee de son detecteur de métaux. Croyez-moi  mes demoiselles (et messieurs ?) la lutte était acharnee. Entre les grandes sportifs qui couraient partout et les strategiques observatrices, chacune avait mis au point sa technique.

222392_2015019816320_1268569649_32521918_2255039_n 222356_2015023216405_1268569649_32521936_4164127_n

Les premieres boîtes ont été vite trouvees, la pression monte chez le reste des participantes, une sorte d’euphorie et de fou rire collectif faisaient creuser toujours plus, toujours mieux.

Les cadeaux offert par Soft love etaient aussi droles, chic et glamour que variés.

Bien que certaines n’ai pas depassé le stade de la blague et se sont vues rentrer à la maison avec des pantouffles à l’éfigie de la sainte poitrine ou d’engin tout à fait masculin ,D’autres plus chanceuses sont rentree chez elle avec sextoys, peinture pour le corps, boule de geisha, huile de massage et même de la lingerie.

Il aura fallut près de 2h pour que chaque trésor soit decouvert et que chacune ai récupéré son gain. Pour les moins veinardes, elles sont tout de même reparties avec un bon de 5€ à dépenser quand bon leur semblera sur internet ou à une démonstration faite par l’une ou l’autre embassadrice.

Fini le temps ou la société était sourde et voyait d’un très mauvais œil ce genre de manifestation. Aujourd’hui la poppulation est plus ouverte , moins montree du doigt et moins marginalisée. Pour ceux et celles qui en doutait encore, cette manifestation n’est qu’une preuve supplémentaire qu’il est possible d’aborder le sujet sans tomber dans le cliché ou le vulgaire.

C’était 2h, 2 toute petites heures d’amusement sans se prendre au sérieux et avouons que ça fait un bien fou de pouvoir s’amuser de tout dans une ambiance conviviale, presqu’entre amis sans être pour autant considéré comme une dinguo dingue obsédée du pet ;)

 207237_2015038096777_1268569649_32522025_3947551_n 215647_2015061537363_1268569649_32522129_7580667_n 216304_2015025816470_1268569649_32521954_8338495_n

Rendez-vous pris pour l’an prochain parce que peu importe le gain, voir autant de personnes, toutes générations confondues (et oui mes dames, même les mamy étaient de la [garden] partie ) rirent ensembles sur un sujet resté si longtemps critiqué fait un bien fou et un bien joli pied de nez aux préjugés : )

217502_2015012456136_1268569649_32521889_6027129_n 223039_2015057417260_1268569649_32522108_7576093_n 224864_2015068697542_1268569649_32522174_8382329_n 

Et prenez-moi pour une sotte, mais j’y ai appris quelque chose qui me semblaient bien fort probable !

tampon2

Une éponge pour fin de règle ! oui oui. Bien que je ne soit totalement pas prête à adopter le concept, dans mon colis gagnant, il y’avait même une EPONGE. Emballee dans une petit papier imitation alluminium, cette chose est faite pour être introduite dans notre fondement en fin de règle afin de pouvoir avoir des histoires sexuelles sans devoir attendre !

Mouais, j’dois bien avouer que j’suis pas convaincue et que j’pense pas l’éssayer, mais parait-il qu’on arrête pas le progret. Supposons que c’est déjà approuvé chez bien des dames, mais pour ma part, j’continuerai ma disette 3jours par mois ! (Oui que 3jours pour moi et c’est un maximum ! na !)

Photos: Jean-claude http://www.sensualpics.net/  Photographe Namurois

02 janvier 2010

L'abattoir.

                                 

Posté par guoyerlie à 20:08 - Commentaires [0]