11 janvier 2012

Merçi.

Tu n'en sais rien, et sans doute tu ne le sauras jamais mais tu m'as apporté énormément.

A l'heure où j'étais bien incapable de me mettre en colère, tu as réussi à mettre le feu aux poudres. Ca faisait quoi? 3ans au moins que j'en étais incapable. Où j'ai laissé chaque personne me marcher sur les pieds sous-prétexte qu'elle aussi, avait du vivre quelque chose de difficile.

Ce n'est pas toi qui m'a forcée à adopter ce comportement de lavette, d'Amélie Poulain et de bien pensante. Mais tu m'en as libéré et même si aujourd'hui je ne sais toujours pas faire la différence entre les extrêmes, je te remercie.

 

 

bonnepoire_tida2

 

 

Si Hier, je n'étais que celà, petite chose incapable de dire non même face à l'absurdité, la méchanceté, l'idiotie et même face au masochisme que ça me demandait d'accepter, aujourd'hui c'est terminé.

Dis-moi combien je suis égoïste si ça te chante, combien je suis méchante, et combien tu ne me reconnais plus: Ca m'est égale.

 

 

 barbie3

 

Si mes pulsions ressemblent à ça actuellement, tu peux te rassurer, elles ne sont pas tournées contre toi mais plutot contre cellui ou celle qui aurait encore l'idée de me considérer comme une chose. Toi tu ne me considères plus ;) Et puis j'serai ravie de te croiser un de ces jours. Alors tu vois, tu peux être soulagé :)


Commentaires sur Merçi.

Poster un commentaire